5ème FPU de la Méditerranée : l'urbanisme méditerranéen en projets

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE

"Nous partons désormais sur une vraie métropole de projets", a annoncé Laure-Agnès Caradec, conseillère de la Métropole Aix-Marseille-Provence, le 1er juillet en ouverture du 5ème Forum des Projets Urbains de la Méditerranée, organisé par Innovapresse à Marseille. Une dynamique facilitée par la disparition, le même jour, des conseils de territoire, échelons intermédiaires entre les communes et la métropole, en application de la loi 3DS.

Au menu de cette journée, des sujets transversaux : la transformation des centres-villes métropolitains – sujet sur lequel coopèrent David Ytier, vice-président (LR) de la Métropole et Mathilde Chaboche, adjointe au maire de Marseille en charge de l’urbanisme ; les projets de mobilités soutenus par le plan Marseille en Grand lancé à l’automne dernier par Emmanuel Macron ; la qualité des formes urbaines, architecturales et paysagères promue par l’Agam, l’agence d’urbanisme de l’agglomération marseillaise, et notamment traduite dans le PLUi (plan local d’urbanisme intercommunal) ; les Quartiers durables méditerranéens, démarche dont les critères sont co-construits, développée par l’association Envirobat BDM, qui y inclut un important volet d’évaluation.

Et des ateliers-projets à visée opérationnelle, parmi lesquels le Grand Arénas à Nice, conçu par François Leclercq comme un "delta habité" redonnant place à une nature méditerranéenne ; le Mas Lombard à Nîmes, que Lambert Lénack et Michel Desvigne structurent sur une ossature paysagère issue de la restauration du parcellaire agricole ; ou encore les Fabriques à Marseille-Euroméditerranée, écoquartier signé Kern et associés, projet développé sur une friche et où s’exprime une volonté forte de renaturation…

Des ambitions environnementales qui traversent désormais toutes les initiatives dans ces territoires méditerranéens placés en première ligne du dérèglement climatique.

Articles sélectionnés pour vous