Bordeaux : le projet Bastide-Niel remanié

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
Davantage d’espaces verts et de logements sociaux : ce sont les deux principales réorientations annoncées par l’équipe de Pierre Hurmic, maire (EELV) de Bordeaux, le 22 mars lors d’un point sur l’avancement du chantier de la Zac Bastide-Niel. Lancé sous l’ère Juppé, ce vaste projet d’aménagement urbain, situé rive droite, s’étend sur 35 hectares de friches ferroviaires et militaires : à terme, ce sont plus de 4 000 logements, mais aussi des bureaux, des commerces et des écoles qui doivent y voir le jour. En accord avec la politique de moratoire initiée au début du mandat Hurmic, c’est donc une nouvelle version de ce projet que la Ville de Bordeaux et Bordeaux Métropole ont imposé aux aménageurs, la SAS Bastide-Niel. Ainsi, deux hectares d’espaces verts supplémentaires (sur les 16 ha initiaux) seront intégrés. Au niveau architectural, deux grands îlots promis à une forte densité d’habitat ont été entièrement revus, pour (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous