19
décembre 2018

Bar-le-Duc, laboratoire du renouveau des villes moyennes

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
Un nouveau cinéma, un Ehpad en projet, un écoquartier en émergence… Discrète préfecture de la Meuse, la ville de Bar-le-Duc (15 500 habitants, et 35 000 habitants pour la communauté d’agglomération Meuse Grand Sud), engage sur son territoire pas moins de 40 M€ de travaux. "L’effort de redynamisation a démarré voici dix ans et s’est poursuivi sous l’impulsion de l’équipe municipale actuelle, qui a mobilisé l’Etat, le Gip Meuse et les collectivités pour bâtir son plan de financement jusqu’en 2022", indique Olivier Gonzato, adjoint au maire en charge des travaux et de l'urbanisme.La ville et l’agglomération sont inscrites depuis fin 2017 dans l’expérimentation villes moyennes menée par l’Etat et pilotée par le Sgare. Elles ont également été retenues au programme Cœur de ville et pourront à ce titre mobiliser l’investissement privé pour cofinancer la future Opah-RU. La municipalité a confié, en 2007, à l’atelier Villes et paysages, une opération de requalification du centre-ville, en cours d’achèvement. En 2014, elle a commandé à la Société d’équipement du bassin lorrain (SEBL), puis au cabinet nancéien Tappia-Verdier, les (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE