14
décembre 2018

La métropole lilloise et le Dunkerquois se tendent la main

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
La Métropole européenne de Lille (MEL) et la communauté urbaine de Dunkerque se promettent de coopérer plus et mieux. Elles ont signé une convention en ce sens, sous l'égide de Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du logement, le 9 novembre, en clôture de la 39e rencontre des agences d'urbanisme. Sur le papier, il s'agit d'une déclaration d'intention entre des EPCI et des territoires qui se sont longtemps tourné le dos. Mais Patrice Vergriete, le président (DVG) de la communauté dunkerquoise, veut croire à une ère nouvelle. "Nous sommes la façade maritime dont la métropole a besoin", assure-t-il. Le littoral, de son côté, a beaucoup à gagner en se branchant sur la dynamique lilloise, dans les domaines de la santé, de l'enseignement supérieur, du développement tertiaire ou encore de la culture. Les DGS des deux entités ont pour mission de promouvoir des dossiers communs. "Et un jour, il existera peut-être un pôle métropolitain Lille-Dunkerque", imagine Patrice Vergriete.

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE