Le Grand Angoulême adopte un schéma directeur du commerce

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
Alors qu’un nouveau retail park de 11 000 m2 de neuf commerces est en construction sur la zone des Montagnes Ouest, les élus de la communauté d’agglomération du Grand Angoulême ont décidé de "limiter, contrôler, maîtriser et équilibrer" le développement commercial sur leur territoire. Pour ce faire, ils ont adopté, fin juin, un schéma directeur du commerce qui sera inscrit dans le plan local d’urbanisme communautaire. Pour justifier ce texte, les élus mettent en avant le fait que la surface commerciale a augmenté de 30 000 m2 sur l’agglomération au cours des dix dernières années et de 100 000 m2 en vingt ans. Un rapport montre également que "la croissance du plancher des grandes et moyennes surfaces a été près de cinq fois plus rapide que celle de la population sur la période 2008-2016". Aujourd’hui, l’agglomération regroupe 2 210 commerces et services pour une zone de chalandise de l’ordre de 270 000 habitants. Une des mesures phares du document sera donc de limiter à 10 000 m2 l’extension commerciale pour les dix prochaines années. Aucune surface supplémentaire ne sera accordée aux enseignes de bricolage, meubles-décoration et art de la table. Les secteurs de (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

Banniere Traits Urbains 86 250