23
septembre 2018

Au "5 à 7" du Club Ville Aménagement : Cédric Villani éclaire l’IA

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
"L’intelligence artificielle, et nous ?". A cette question posée par le Club Ville Aménagement pour son "5 à 7" conçu et animé par Ariella Masboungi, le 14 juin, à Paris-La Défense, Cédric Villani, mathématicien et député (LRM) de l’Essonne, répond par les mots "expérimentation", "partage" et "souveraineté". Trois enjeux mis en avant dans son récent rapport au gouvernement sur ce thème. L’expérimentation (technique, mais aussi législative) : "elle nécessite un mélange entre les disciplines et elle demandera sûrement des années de tâtonnements". Dans le domaine de la voiture autonome par exemple - une des applications majeures espérées de l’IA -, l’expérimentation a invalidé l’idée initiale de complémentarité entre conduite humaine et conduite autonome, car les humains n’arrivent pas à réagir suffisamment vite pour reprendre la main dans des situations complexes et urgentes. Il s’agira de voir ce qui fonctionne, et "quels sont les usages qui rendront réellement service à la société". La smart city, "interface entre le numérique et le milieu urbain, par une mise en efficacité des technologies et des services", demandera "un mariage de compétences, un dialogue (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE