Signature des premiers "contrats de maîtrise de la dépense locale"

Politique
TAILLE DU TEXTE
Les premiers contrats et protocoles dits "de maîtrise de la dépense locale" ont été signés, le 16 avril, à Matignon, entre les préfets concernés et les villes de Bordeaux, Nice, Niort, Perpignan, Reims, la métropole de Bordeaux, les communautés urbaines de Perpignan et Reims, et les départements du Tarn-et-Garonne, du Loir-et-Cher et de la Seine-Maritime. En fin de semaine dernière, les trois associations représentants les collectivités (Association des maires de France, Assemblée des départements de France et Régions de France) avaient pourtant, dans un communiqué et une conférence de presse communs, dénoncé une "reprise en main" de l'Etat ainsi que la "recentralisation" à l'œuvre avec ce gouvernement.  Et puisque "placer les budgets des collectivités sous le contrôle préalable des préfets est la plus forte illustration de cette volonté de recentralisation", les trois associations ont exclu d’inciter leurs membres à participer à cette contractualisation, menée dans le cadre de la maîtrise des dépenses publiques locales. Les pactes financiers imposés aux collectivités locales "constituent un point essentiel de [leur] désaccord avec l’Etat car, méconnaissant la réalité et la complexité des finances locales, ils ne permettront pas (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

Banniere Traits Urbains 86 250