Le Grand Paris à l'heure de l'ESS : développer les clauses sociales dans les marchés publics

Politique
TAILLE DU TEXTE
Depuis juillet 2016, le GIP Maximilien, plateforme des marchés publics en Ile-de-France, pilote la MACS, la Mission d'appui au développement des clauses sociales dans les marchés publics franciliens. L'initiative - financée par la Région Ile-de-France, le FSE (Fonds social européen) et la Direccte IdF - doit renforcer les moyens mis en place dans le cadre de la charte de Responsabilité sociale des entreprises pour les marchés du Grand Paris Express, signée en octobre 2015 par la Société du Grand Paris, SNCF Réseau et la RATP. Si la charte vise à rendre plus accessible la commande publique aux TPE/PME/ETI, avec la MACS, "nous mettons en relation les structures de l'Economie sociale et solidaire (ESS) avec les acheteurs publics, deux mondes qui, finalement, ne se connaissent pas bien", explique Catherine Génin, chargée de mission clauses sociales au GIP Maximilien. Objectifs : développer les clauses sociales et l'emploi durable au travers de la commande publique et mobiliser et coordonner les acteurs qui interviennent sur ses aspects sociaux. Dans le même temps, le GIP s'attache à mobiliser les TPE/PME et les structures ESS sur les marchés publics du Grand Paris Express. Si la structure ESS n'est pas en mesure de répondre seule à un marché public, elle peut s'associer à une ou plusieurs entreprises de (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

Banniere Traits Urbains 86 250