Strasbourg : le "Grenelle des mobilités" réclame l’intermodalité maximale

Mobilités
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le Réseau express métropolitain (REM) a progressé dans les têtes à l’issue de la première phase du "Grenelle des mobilités" de Strasbourg. L’interconnexion des liaisons entre tous les modes de transports dans et vers l’agglomération alsacienne, qu’il sous-tend, ressort parmi les priorités de la concertation engagée par les collectivités locales et l’Etat depuis mars dernier pour trouver les moyens de désengorger le territoire. Avec l’aide du futur contournement autoroutier ouest de Strasbourg (COS), mais pas seulement. Les débats, conclus par une réunion de restitution fin 2018, ont confirmé ou fait réémerger des projets-clés : dédier une partie de la RN4 à une ligne de bus classique en site propre vers les grandes couronnes ouest (le TSPO, transport en site propre de l’ouest strasbourgeois) ; (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

Articles sélectionnés pour vous