16
juillet 2018

Ouibus, une "stratégie incohérente" pour la Fnaut

Mobilités
TAILLE DU TEXTE
"Après avoir, en 2012, lancé le réseau de lignes d'autocars longue distance Ouibus qui concurrence le train, la SNCF renforce cette concurrence en mettant en place des services de covoiturage", dénonce la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut). D'une part en effet, "comme cela a été démontré par l'Agence de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer), le réseau des autocars Ouibus est celui des réseaux de 'cars Macron' qui concurrence le plus le train, principalement les Intercités et les TGV, mais aussi certains TER financés par les Régions". Non seulement, le réseau Ouibus fait perdre des recettes au train, mais en plus, il est déficitaire, "car la SNCF doit pratiquer des prix très bas pour résister à la concurrence des autres 'cars Macron'" : son déficit cumulé était déjà de 41 M€ fin 2013, fait savoir l'association, et "son montant actuel n'a pas été publié". La Fnaut fait savoir qu'en Allemagne, "la Deutsche Bahn, après avoir mis en place un réseau de cars, a finalement renoncé à cette initiative et recentré ses activités sur le train". "C'est l'exemple à suivre", plaide, une fois n'est pas coutume, la Fnaut. Par ailleurs, dénonce la (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

Banniere Traits Urbains 86 250