Stif : le deuxième budget de l'ère Pécresse passe mal

Mobilités
TAILLE DU TEXTE
Le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) a adopté son budget 2017, le 22 mars, en conseil d'administration. Côté recettes, le Stif annonce 6,34 Md€ de financements (hors recettes tarifaires). Les dépenses de fonctionnement baissent de 0,4 % sur un an, pour se fixer à 5,7 Md€. Ce qui n'empêche pas une augmentation de l'offre de transport "hauteur de 100 M€ en année pleine", dont 60 M€ pour le Grand Paris des bus. Celui-ci prévoit en premier lieu le déploiement de lignes express en grande couronne. Il comprend également le plan Noctilien (20 M€ en année pleine), qui opère un renfort de l'ensemble des lignes, la création de quatre nouvelles lignes en rocade, et de plusieurs lignes suivant les trajets des trains et desservant les gares, ou encore le prolongement de huit lignes existantes. Enfin, le financement du Grand Paris des bus pour cette année comprend les prémisses d'une offre de transports à la demande. Investissements en "très forte hausse" Le budget investissement est "en très forte hausse", de 34 % par rapport à l'exécuté 2016, ce qui le porte à 1,6 Md€. 148 rames neuves ou rénovées sont notamment budgétées, 20 M€ sont prévus pour améliorer la sécurité, et 151 M€ pour l'amélioration (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

Banniere Traits Urbains 86 250