08
décembre 2019

Mal-logement : le gouvernement peut encore "redresser le tir" sur sa politique sociale

Politiques du logement
Outils
TAILLE DU TEXTE
Coupes dans les APL, ponction sur les HLM, attaques contre l’hébergement des personnes migrantes en situation irrégulière, etc. La Fondation Abbé Pierre est très critique à l’encontre de la politique sociale du logement menée par le gouvernement dans son rapport annuel sur le mal-logement en France. Elle met également l’accent sur le phénomène de la sur-occupation des logements qui refait surface, alors qu’il était en déclin depuis plusieurs décennies. S’il est "difficile de dire ce que donnera ce quinquennat après huit mois", la Fondation Abbé Pierre regrette que les priorités du gouvernement ont été données aux coupes budgétaires, suivi "d’une attaque assez frontale" contre deux piliers du modèle français du logement : la redistribution dans le logement social (baisse des APL et baisse des loyers pour les HLM) qui "permettent avant tout aux locataires modestes de modérer leur taux d’effort et d’améliorer le confort de leurs (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous