12
août 2020

Un bilan 2018 du Dalo/Daho bien mince en Isère, malgré des acteurs très investis

Logement social
Outils
TAILLE DU TEXTE
Selon les statistiques de l’Observatoire de l’hébergement et du logement en Isère et de l’association Un Toit pour tous, en 2018, 1 % des 10 000 demandeurs potentiels en Isère ont obtenu un logement ou un hébergement grâce à la loi Droit au logement et à l’hébergement opposable. Outre le fait que les mal-logés et même les travailleurs sociaux hésitent à s’embarquer dans cette procédure longue et peu fructueuse, un responsable de l’association Un Toit pour tous ajoute : "il y a beaucoup de perte en ligne, à chaque étape de la procédure". Sur 923 recours déposés en 2018 (700 pour le Dalo, 223 pour le Daho), 304 ménages ont reçu une réponse favorable (238 pour le Dalo et 66 pour le Daho). C’est peu et pourtant mieux qu’auparavant. On part de très bas, il est vrai, en Isère. "En 2017, la commission de médiation (Comed) avait rejeté 87 % de la totalité des recours", rappelle Cécile Legendre, bénévole d’Un Toit pour tous et membre de (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

LE NUMÉRO 112 EST PARU !

Couv TU112