22
novembre 2019

La Métropole européenne de Lille veut modérer les ardeurs de vente des bailleurs de son territoire

Logement social
Outils
TAILLE DU TEXTE
Les bailleurs de l’agglomération lilloise proposent aux services préfectoraux de vendre 15 853 de leurs logements locatifs, répartis dans 65 communes, en vertu de la loi Elan. Mais la Métropole européenne de Lille, consultée dans le cadre de la procédure, souhaite voir ce chiffre réduit de moitié. L’EPCI recommande d’abord de proscrire les cessions dans les 31 communes qui sont déficitaires en logements sociaux au titre de la loi SRU. Elle appelle à porter "un regard particulier" sur le cas de la ville de Lille, qui a un gros projet de rénovation urbaine et qui est soumise à de fortes tensions immobilières. Si 2 700 logements étaient vendus sur son territoire, comme envisagé, son taux actuel de 26 % de logements HLM serait remis en cause. Autre restriction : retirer des plans de vente les logements se trouvant en zone de protection de la ressource souterraine en eau potable (dans quatre communes). La Mel s’inquiète aussi du devenir des copropriétés (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous