Logement neuf : les marchés secondaires majoritaires en Languedoc-Roussillon

Logement privé
Outils
TAILLE DU TEXTE
Les agglos de Nîmes, Perpignan, Sète, Béziers et Narbonne ont représenté, en 2021, 55 % des mises en vente de logements neufs en Languedoc-Roussillon, contre 40 % habituellement, "à cause de l’écroulement de la métropole montpelliéraine – où elles baissent de 46 % – de leur équilibre et demande propre", souligne Clémence Peyrot, de l’agence montpelliéraine Adéquation. Les investisseurs, qui font deux achats sur trois, "ne s’empêchent plus de regarder" les marchés secondaires. Nîmes est le premier d’entre eux, avec 30 % des ventes nettes (560, +3 %), suivi par Perpignan (484, –2 %), Sète (302, +0,7 %), le Biterrois (406, +151 % grâce aux villes littorales) et le Narbonnais (192, +75 %). Les prix augmentent partout, comme à Sète – "déjà très cher" – à 4 260 €/m2 (+7 %) en collectif libre, stationnement inclus. Nîmes se situe à 3 990 €/m2 (+7 %), à près de 1 000 € de moins que les 4 940 €/m2 (+11 %) de (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Sociétés citées


Traits Urbains n°129 vient de paraître !

Couv TU129 250 002