28
juin 2017

Demain

Editos
TAILLE DU TEXTE

"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre..." Ainsi, si l'on se fie aux dires d'Antoine de Saint-Exupéry, les acteurs de l'immobilier d'entreprise sont en plein... rangement. Un vrai remue-ménage. Nul n'y échappe. A dire vrai, il faut en être. Sous peine de disparaître. Tout simplement. "C'est le prix de la survie", confiaient les analystes de Cushman & Wakefield dans notre numéro 1148. Quitte à se répéter, aucun segment n'est épargné. Les différents témoignages rassemblés dans ce supplément spécial Mipim (14 au 17 mars, à Cannes) en attestent. Christophe Broncard, directeur du développement de Segro, spécialiste de la logistique européenne : "le client est en quête de clé-en-main avec des spécificités bien précises. Nous nous devons de nous adapter en permanence. Et cela va s'accentuer dans les années à venir" (cf. p. 8-9). Nicolas Flachot, directeur de la communication au sein d'Artdesk Group, dont la mission est d'imaginer les modes et espaces de travail de demain : "désormais, il faut faire sauter les verrous, ouvrir les barrières, sans oublier de mettre le salarié et/ou le client dans les meilleures dispositions" (cf. p. 18-19). Autant d'évidences répétées à l'envi, le 22 février, au cours de la visite du Nexity Lab, "qui a pour objectif d'obtenir la vision la plus pragmatique et la plus pertinente de l'innovation en matière d'immobilier", précise Anne Mollet, directrice du développement durable et du marketing stratégique de Nexity. "Il s'agit d'un expérimentateur à taille réelle, qui répond à quatre thématiques : le bien-être, la mobilité, les nouveaux usages et les connections". Ainsi, au 42, rue du Rocher, dans le 8e arrondissement de Paris, on trouve la première version industrialisée de luminaires "Lifi" (Light Fidelity), technologie censée remplacer le wifi à moyen terme, tout en assurant une stricte confidentialité des données : une innovation qui "séduit d'ores et déjà les investisseurs", selon les intéressés. Dans ces mêmes locaux, on fait connaissance avec Eugénie, une... application qui permet de gérer au mieux les réservations d'espaces de travail, de circuler dans l'immeuble, de demander des interventions techniques, etc. Toujours à deux pas de la gare Saint-Lazare, on profite de salles de réunion bioclimatiques et d'espaces d'agriculture urbaine partagés sur les toits ; on bénéficie d'offres de service (crédit mobilité, auto-partage, co-voiturage, parkings partagés), proposés par différentes start-up ; "on invente l'immeuble de demain", résume Alain Dinin, président-directeur général de Nexity.