La stratégie assumée de Gecina

Immobilier
Outils
TAILLE DU TEXTE
Gecina a les idées claires. Paris - "le plus grand marché tertiaire d’Europe", précise Méka Brunel, directrice générale - est son fil directeur, comme en attestent ses résultats annuels, officialisés le 20 février, rue des Capucines. Il y a trois ans, ses actifs situés dans Paris intra-muros représentaient 53 % de son portefeuille. Aujourd’hui, 61 %. "Regarder à droite ou à gauche pour une simple question de rendement, ce n’est pas notre stratégie", reprend Méka Brunel. Paris reste et restera au cœur du business plan, les bureaux également, dont la part a considérablement augmenté : 80 % du portefeuille total valorisé à 19,3 Md€. Et 91 % de ces mêmes bureaux figurent dans la zone Paris intra-muros - croissant ouest - La Défense. Preuves d’une stratégie assumée. Cette quête de "centralité" a influencé la rotation du portefeuille de Gecina en 2018. Ainsi, 1,3 Md€ d’actifs non stratégiques ou arrivés à (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

Articles sélectionnés pour vous

LP Abonnement