Le Campus Condorcet, "future référence internationale"

Immobilier
Outils
TAILLE DU TEXTE
Une fois sorti de la station de métro Front Populaire, au bout de la ligne 12, à la limite des communes de Saint-Denis et d’Aubervilliers (93), les grues ne trompent personne : le chantier d’une partie du Campus Condorcet, future Cité des humanités et des sciences sociales, bat son plein, en témoigne la pose de la première pierre, le 23 avril, en présence de divers élus. Comme beaucoup, Meriem Derkaoui, maire (PCF) d’Aubervilliers, lui a affublé le surnom d’Harvard français. "Une future référence internationale", promet Jean-Marc Bonnisseau, président de l’Etablissement public Campus Condorcet. "Le chemin a été long, sinueux", tient à préciser Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement. Elle sourit : "tous n’ont pas été séduits par cette idée d’un campus au-delà du périphérique". Car si une petite partie du Campus se développera porte de la Chapelle (un hectare, 20 000 m2 de bâtiments, dont un de 13 000 m2 et une bibliothèque de 4 200 m2 ; livraison prévue en 2022), la majorité de l’ensemble se situera à Aubervilliers, sur un site de 6,4 hectares, au cœur du quartier de la Plaine (160 000 m2 construits à terme, répartis en onze (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

LP Abonnement