25
juillet 2017

Strasbourg : année record pour le tertiaire

Immobilier
TAILLE DU TEXTE

Porté par les succès des deux premiers immeubles du quartier d’affaires international du Wacken, baptisé depuis le 16 mars Archipel par l’Eurométropole de Strasbourg (cf. LP 1152-1153), le marché de l’immobilier tertiaire de la capitale alsacienne renoue avec la croissance. Le total des transactions est évalué à 85 000 m2 par CBRE Rive gauche et Cushman & Wakefield, un peu moins par BNP Paribas Real Estate. Il affiche ainsi une hausse de 45 %, voire 50 %, par rapport à 2015, selon les opérateurs. L’EMS regagne ainsi des rangs dans le classement des agglomérations françaises, devançant Nice/Sophia, Montpellier et se rapprochant de Nantes et Rennes.
Ce bond en avant est principalement dû aux deux importantes opérations situées sur l’Archipel : 17 800 m2 en faveur du Crédit Mutuel et 4 600 m2 pour le siège France d’Adidas. Les opérateurs font observer qu’une part importante de l’atonie du marché strasbourgeois provenait justement de la carence d’offre en neuf : les six tranches du quartier d’affaires, mises successivement en marché, sans oublier le reste des offres de l’agglomération donnent un tonus incontestable au marché strasbourgeois de l’immobilier tertiaire. A noter que l’Espace européen de l’entreprise, qui cumule environ 220 000 m2 construits, renoue avec la croissance.
Selon BNP Paribas Real Estate, plusieurs programmes sont en cours de démarrage, pour environ 13 000 m2. Autre grand programme à venir, identifié par cet opérateur comme porteur d’avenir : les 30 000 m2 à réaménager ou à construire d’ici 2021, sur le campus dédié aux technologies médicales d’avenir sur le site des hôpitaux universitaires. Selon Yves Noblet, dirigeant de BNP Paribas Real Estate, l'autre facteur encourageant est le niveau des loyers "top" des bureaux neufs en 2016. "Il n’y a pas de risque de baisse et les perspectives sont très bonnes sur les années à venir", insiste-t-il.
"La fluidité du marché"
Quant à l’offre de seconde main (126 000 m2, contre 159 000 m2 en 2015), il y voit un autre facteur positif : "cela témoigne de la fluidité du marché. Avec l’accélération des programmes neufs, c’est plutôt un signe de très bonne santé du marché strasbourgeois". Le marché de l’immobilier tertiaire de l’EMS représente environ 3,1 millions de m2, dont 600 000 m2 pour les institutions européennes.
Pour les locaux d’activité, le parc économique remplaçant l’ex-raffinerie de Reichstett enregistre plusieurs opérations prometteuses, commercialisées par Bromfield. C’est la première fois depuis des décennies que l’EMS propose des terrains allant jusqu’à dix hectares aux investisseurs. Une dizaine de projets seraient déjà signés, dont la reprise des locaux de l’ancienne Coop d’Alsace (45 000 m2 ont trouvé preneur). (DB)

Banniere La Lettre De La Pierre Innovapresse 250

Banniere Guide des Investisseurs Institutionnels Innovapresse 250

Bannière cp 2016 3

Banniere CAIV Innovapresse 250