Metz bâtit pour contrer le déclin

Immobilier
TAILLE DU TEXTE
Avec quatre programmes représentant près de 1 700 logements, Metz renouvelle son offre immobilière dans une proportion inédite depuis les vingt dernières années. Les nouveaux logements trouvent preneurs en dépit d'une démographie stable, voire déclinante. Les derniers pans de l'ancien hôpital Bon-secours sont tombés cet hiver, libérant une surface de 50 000 m2 à quelques minutes à pied de la gare de Metz. En septembre prochain, trois opérateurs locaux, Habiter Promotion, Claude-Rizzon et LogiEst engageront la construction de 450 logements au long de la Diagonale conçue par les Ateliers Lion associés, maître d'œuvre de l'opération de requalification urbaine dénommée Cœur impérial. Le quartier Ville nouvelle bâti par l'occupant allemand au début du XXème siècle doit ainsi recouvrer son faste. Le prix de vente moyen des appartements se situera aux alentours de 3 600 €/m2. A proximité de la cathédrale, dans l'ensemble XVIIIème dessiné par Belle-Isle et Blondel, Bouygues Immobilier a bouclé en six ans l'une de ses plus grosses opérations immobilières en France avec la réhabilitation de la manufacture des tabacs. Longtemps inaccessible, le site doit constituer à terme un nouveau morceau de ville avec (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

LP Abonnement