24
septembre 2018

Appartements anciens : un marché en demi-teinte dans les stations de ski des deux Savoie

Immobilier
Outils
TAILLE DU TEXTE

Dans les stations de ski de Savoie et Haute-Savoie, le marché des appartements anciens est mitigé, à l’instar du marché national, selon les notaires de France. En effet, la moitié des stations affichent des prix en hausse sur un an, notamment dans les stations des trois Vallées, comme à Méribel-Montaret (+ 6,6 % à 6 650 € /m2), Les Ménuires (+ 7,5 % à 3 880 €/m2) ou Val Thorens (+ 3,4 % à 4 100 €/m2), et de Skipass-Mont-Blanc, notamment aux Houches (+ 4,4 % à 4 500 €/m2) et Chamonix Mont-Blanc (+ 5,5 % à 5 760 €/m2). A contrario, un tiers des stations voit ses prix diminuer, notamment à Tignes-le-Lac (- 5,8 % à 3 840 €/m2), La Clusaz (- 2,4 % à 6 170 €/m2), au Grand Bornand (- 5,6 % à 4 470 €/m2) et aux Gets (- 7,3 % à 5 330 €/m2). En termes de prix, Megève et Val-d’Isère sont les stations les plus chères, respectivement 7 620 € et 7 970 € le mètre carré.

"En raison d’une météo capricieuse ces dernières années et du manque de neige dans les stations les plus basses, les stations de haute altitude ont le vent en poupe avec des taux de remplissage record dès la semaine du nouvel an et tout au long de la saison d’hiver", précisent les notaires. À noter également la montée en gamme de nombre de stations comme Val-Thorens, Les Ménuires ou Les Arcs, avec l’installation d’hôtels de luxe et résidences de tourisme classées cinq étoiles. Enfin, les non-résidents représentent 18 % des acquéreurs sur ce marché, proportion stable sur un an. Les Anglais restent majoritaires (45 %) suivi par les Français (15 %), les Belges (12 %) et les Suisses (6 %).

L'accès à cet article est réservé aux abonnés. Si vous êtes abonné(e), merci de vous identifier pour accéder à l'article complet.

Pour en savoir plus sur les formules d'abonnements, cliquer ici.