30
septembre 2020

Immobilier de santé : "un nombre d'opportunités trop faible" en France, selon JLL

Hôtellerie/Santé
Outils
TAILLE DU TEXTE
120 M€ investis, via cinq transactions : l’immobilier de santé a marqué le pas au cours du premier semestre, explique JLL. "Plusieurs facteurs ont participé à ce faible volume d’investissement, à commencer par le contexte lié à l’épidémie de Covid-19", analyse Christophe Volle, directeur du pôle investissement résidentiel et actifs gérés. "Mais le marché français reste surtout marqué par un nombre d’opportunités trop faible". Ce qui a poussé certains investisseurs à se tourner vers d’autres marchés européens. En France, les taux de rendement prime, faute d’un volume de transactions suffisant, sont restés stables au cours des six derniers mois et se positionnent, mi-2020, à 4,5 % pour les meilleures cliniques SSR, 4,25 % pour les Ehpad et 5 % pour les cliniques MCO. Les exploitants, quant à eux, cherchent "désormais à diversifier leur activité, en se tournant notamment vers les résidences seniors, en complément du marché de la santé", (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

LE NUMÉRO 113 EST PARU !

TU113 COUV