16
août 2017

Métropole grenobloise : un PLH critiqué par "Un toit pour tous"

Habitat
TAILLE DU TEXTE
Le nouveau plan local de l’habitat de la Métropole grenobloise (163 625 habitants et 49 communes) pour 2017-2022, prévoit la production de 2 900 logements chaque année. Ce chiffre a été établi par rapport au taux de croissance annuelle envisagée par le Scot (entre 0,7 à 0,9 %). Dans le détail, le PLH vise la construction annuelle de 1 600 logements neufs dans le privé, 1 000 logements sociaux avec 35 % de logements très sociaux, 200 logements acquis-réhabilités par les bailleurs sociaux et la remise sur le marché de 100 logements que des propriétaires privés acceptent par convention de louer à des tarifs sociaux. Par contre, la Métropole supprime le programme Loca++, qui ouvrait une prime incitative de plusieurs milliers d’euros aux propriétaires volontaires. L’association iséroise "Un Toit pour tous" doute que l’effort de construction soit suffisant, car à peine plus élevé que l’objectif du précédent PLH en terme de logements sociaux. Il est vrai qu’outre le phénomène de décohabitation qui perdure, la Métropole s’est agrandie et la forte tension sur le logement social n’a pas fléchi ses dernières années, avec 8 000 demandes de logements non (...)

Pour lire la suite : identifiez-vous

Vous êtes déjà abonné? La lecture de cet article nécessite d'être identifié :
Je m'identifie

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au titre suivant :
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT

Banniere Courrier du Logement Innovapresse 250

Bannière cp 2016 3

Banniere CAIV Innovapresse 250