Le fonds à impact social de la SNI est entré en action

Habitat
TAILLE DU TEXTE
Pour répondre aux besoins de l’Etat en matière d'hébergement d'urgence, le groupe SNI a créé, via sa filiale Ampere Gestion, le fonds à impact social Hémisphere, qui fédère six investisseurs institutionnels. Dédié à l’acquisition, à la restructuration et à la détention d’immeubles conformes aux prescriptions définies par l’Etat, et qui seront ensuite loués à Adoma pour lui permettre de remplir ses missions d’hébergement d’urgence, ce fonds a lancé sa première opération portant sur l’acquisition de 62 hôtels économiques exploités jusqu’alors sous l’enseigne Hôtel F1. Après restructuration, "ils offriront près de 6 000 places d’hébergement d’urgence. Avec la reprise d’autres immeubles en marge de cette opération, ce sont ainsi 7 700 places qui vont être ouvertes", assure la SNI. Les nouvelles capacités d’hébergement, qui seront "opérationnelles dans un délai de six mois, seront déployées à partir du printemps et réparties sur l’ensemble du territoire pour désengorger les centres parisiens ou franciliens" (26 % en Ile-de-France, 19 % en Auvergne- Rhône-Alpes, entre 3 et 8 % dans les autres régions). Avec (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

CL Abonnement