Lille : l'office foncier solidaire se met à l'ouvrage

Habitat
TAILLE DU TEXTE
L'office foncier solidaire de Lille s'est officiellement constitué sous forme associative, le 28 février (il devrait évoluer à terme vers le statut de fondation). Cet outil aura pour tâche d'acquérir des surfaces sur lesquelles seront réalisés des logements en accession sociale à destination de ménages modestes. Les accédants seront propriétaires des murs mais seulement locataires des sols, par le biais d'un bail réel solidaire. Ces "loyers" sur le foncier, appelés redevances, seront compris entre 50 centimes et 1 €/m2 habitable. L'objectif de cette innovation est double, explique Audrey Linkenheld, conseillère municipale chargée de l'habitat et députée rapporteure de la loi Alur. D'abord, permettre la réalisation de logements moins chers, dans la mesure où le foncier est dissocié de la transaction. Cela dit, la Ville fait déjà des efforts pour libérer les terrains qui lui appartiennent à des prix abordables. Le deuxième objectif de l'OFS est donc d'éviter que les propriétaires bénéficiant des efforts financiers de la collectivité ne les transforment en plus-value personnelle en revendant leur bien : désormais seuls les murs passeront d'un acquéreur à l'autre, y compris au sein d'une même famille, et resteront (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

CL Abonnement