Appel à projets pour inventer le mobilier urbain autour des futures gares du Grand Paris Express

Grand Paris
Outils
TAILLE DU TEXTE

L'Amif, la Société du Grand Paris et Ile-de-France Mobilités ont lancé un appel à projets intitulé "Mobilier urbain et sécurité sur les places du Grand Paris" pour inventer le mobilier urbain "comme élément de sécurité intégré à l'espace public". L'objectif étant de déterminer dès à présent les aménagements qui s'installeront demain autour des gares du Grand Paris Express. "Toutes les structures juridiques peuvent y répondre", soulignent les partie prenantes (*).

Les projets retenus seront dévoilés à l'occasion du salon de l'Amif, en avril prochain, pour un lancement des premières expérimentations prévue en septembre, et ce, pour une durée de six mois, avant leur éventuel développement. "Il s’agit de tester des concepts encore en réflexion aujourd’hui pour les éprouver et les rendre opérationnels à l’horizon de mise en service du Grand Paris Express". Les projets devront permettre notamment de mieux intégrer des éléments de sûreté normés dans les espaces publics ou d'imager du mobilier de sûreté alternatif.

(*) Pour s’inscrire, cliquez ici.

L’Amif, la Société du Grand Paris et Ile-de-France Mobi­lités ont lancé un appel à projets inti­tulé « Mobi­lier urbain et sécurité sur les places du Grand Paris » pour inven­ter le mobi­lier urbain « comme élément de sécurité intégré à l’es­pace public ». L’objec­tif étant de détermi­ner dès à présent les aménage­ments qui s’ins­tal­le­ront demain autour des gares du Grand Paris Express. « Toutes les struc­tures juri­diques peuvent y répondre », soulignent les partie prenantes (*).

Les projets rete­nus seront dévoilés à l’oc­ca­sion du salon de l’Amif, en avril prochain, pour un lance­ment des premières expérimen­ta­tions prévue en septembre, et ce, pour une durée de six mois, avant leur éventuel dévelop­pe­ment. « Il s’agit de tester des concepts encore en réflexion aujourd’hui pour les éprou­ver et les rendre opération­nels à l’hori­zon de mise en service du Grand Paris Express ». Les projets devront permettre notam­ment de mieux intégrer des éléments de sûreté normés dans les espaces publics ou d’ima­ger du mobi­lier de sûreté alter­na­tif.

(*) Pour s’inscrire, cliquez ici.

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Si vous êtes abonné(e), merci de vous iden­ti­fier pour accéder à l’ar­ticle complet.

Pour en savoir plus sur les formules d’abon­ne­ments, cliquer ici.

Articles sélectionnés pour vous

UI Abonnement