Le Classement des agences d’architectes de d’A est paru

Architecture
Outils
TAILLE DU TEXTE

La revue d’A (*) vient de publier son classement des 400 premières agences d’architecture par chiffre d’affaires (2017), en partenariat avec la MAF (Mutuelle des architectes français). Un classement financier "qui suscite certes la polémique mais aussi l’intérêt des architectes qui sont finalement très peu nombreux à refuser d’en être", indique notre confrère. Les 10 premiers, tout situés au-dessus de 20 millions d’euros de chiffre d’affaires, sont AREP (63,5 M€), Renzo Piano Building Workshop (44,8 M€), Valode et Pistre (35,2 M€), Ateliers Jean Nouvel (34 M€), Chabanne + Partenaires (30,9 M€), Wilmotte & Associés (29,1 M€), AIA Life Designers (28,2 M€), Baumschlager Eberlé (24,1 M€), A26 Architectures (21,5 M€) et Patriarche (20 M€). 18 autres agences réalisent un C.A. compris entre 10 et 20 M€, 46 entre 5 et 10 M€. L’ensemble des agences classées se situe au-dessus du million d’euros. On retrouve dans ce palmarès les grandes agences actives en matière d’urbanisme, telles que Richez Associés (28ème, 10,2 M€ de C.A.), Reichen et Robert & Associés (30ème, 8,7 M€), François Leclercq Architectes Urbanistes (33ème, 8,1 M€), Brenac & Gonzalez et Associés (35ème, 7,9 M€), ANMA (58ème, 6 M€), ou encore Devillers & Associés (67ème, 5,5 M€).
Le Classement a été présenté le 16 janvier lors d’une soirée dans l’immeuble 19 LCL, boulevard des Italiens à Paris. Occasion pour Corinne Langlois, sous-directrice de l'architecture au ministère de la Culture, de saluer les 50 milliards d'euros de travaux conçus et prescrits chaque année par 11 000 entreprises d'architecture en France ; tout en avertissant que "la rentabilité de l'architecture ne se réduit pas à un tableau Excel" mais qu'elle est aussi sociétale, culturelle et environnementale.
(*) d’A fait partie du groupe Ficade, comme Innovapresse.

La revue d’A (*) vient de publier son clas­se­ment des 400 premières agences d’archi­tec­ture par chiffre d’affaires (2017), en parte­na­riat avec la MAF (Mutuelle des archi­tectes français). Un clas­se­ment finan­cier « qui suscite certes la polémique mais aussi l’intérêt des archi­tectes qui sont fina­le­ment très peu nombreux à refu­ser d’en être », indique notre confrère. Les 10 premiers, tout situés au-dessus de 20 millions d’euros de chiffre d’affaires, sont AREP (63,5 M€), Renzo Piano Buil­ding Work­shop (44,8 M€), Valode et Pistre (35,2 M€), Ateliers Jean Nouvel (34 M€), Chabanne + Parte­naires (30,9 M€), Wilmotte & Associés (29,1 M€), AIA Life Desi­gners (28,2 M€), Baum­schla­ger Eberlé (24,1 M€), A26 Archi­tec­tures (21,5 M€) et Patriarche (20 M€). 18 autres agences réalisent un C.A. compris entre 10 et 20 M€, 46 entre 5 et 10 M€. L’ensemble des agences classées se situe au-dessus du million d’euros. On retrouve dans ce palmarès les grandes agences actives en matière d’urba­nisme, telles que Richez Associés (28ème, 10,2 M€ de C.A.), Reichen et Robert & Associés (30ème, 8,7 M€), François Leclercq Archi­tectes Urba­nistes (33ème, 8,1 M€), Brenac & Gonza­lez et Associés (35ème, 7,9 M€), ANMA (58ème, 6 M€), ou encore Devil­lers & Associés (67ème, 5,5 M€).
Le Clas­se­ment a été présenté le 16 janvier lors d’une soirée dans l’immeuble 19 LCL, boule­vard des Italiens à Paris. Occa­sion pour Corinne Langlois, sous-direc­trice de l’ar­chi­tec­ture au ministère de la Culture, de saluer les 50 milliards d’eu­ros de travaux conçus et pres­crits chaque année par 11 000 entre­prises d’ar­chi­tec­ture en France ; tout en aver­tis­sant que "la renta­bi­lité de l’ar­chi­tec­ture ne se réduit pas à un tableau Excel" mais qu’elle est aussi sociétale, cultu­relle et envi­ron­ne­men­tale.
(*) d’A fait partie du groupe Ficade, comme Inno­va­presse.

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Si vous êtes abonné(e), merci de vous iden­ti­fier pour accéder à l’ar­ticle complet.

Pour en savoir plus sur les formules d’abon­ne­ments, cliquer ici.

Articles sélectionnés pour vous

Bannière darchitectures innovapresse 250

Banniere europan 250