14
décembre 2018

Remise du Grand Prix national du paysage 2018

Acteurs
Outils
TAILLE DU TEXTE

La ville et la métropole de Rouen, l’atelier Jacqueline Osty et associés et l’atelier d’urbanisme et de paysage In Situ ont reçu, le 14 novembre, leur Grand prix national du paysage 2018 pour la grande promenade fluviale des quais rive gauche à Rouen. Projet qui "réaffirme le rôle clé du paysage français dans la transition écologique", a salué la secrétaire d’Etat auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, selon qui les paysagistes assurent une "transition harmonieuse entre les activités humaines et l'écosystème naturel". Brune Poirson a également applaudi la "solidité et la continuité du portage politique" de l'opération. Le président du jury, Henri Bava (agence TER), a souligné la capacité des paysagistes à "travailler sur les liens", à "réinstaller des sols vivants en ville", à "créer un projet situé" : "la géographie devient outil de projet". Jacqueline Osty revendique "le travail du proche au lointain, l’attention aux questions d’échelles, de singularité des lieux, en gardant la mémoire des sites". Et d’affirmer : "le vide se dessine avec autant de soin que le plein". Même si, pointe Eric Bazard, président du Club Ville Aménagement, "il n’est pas évident de promouvoir le vide plutôt que les pleins"… surtout, ajoute Henri Bava, lorsque "la reconquête de berges ou d’autres sites donne une nouvelle valeur au territoire".

UI Abonnement

EDITION SPECIALE - N°100

Pave TU100