3e édition des Défis urbains : 23 opérations lauréates dévoilées

Acteurs
Outils
TAILLE DU TEXTE

La 3e édition des Défis urbains comprend 23 opérations lauréates, dans une vingtaine de catégories. Elles ont été présentées le 25 juin à Paris :

• La Fabrique citoyenne et poétique des Capucins, à Brest (mention du jury)

• L’initiative participative 104 Barbus, à Aubervilliers

• La place est à nous, à Montreuil

• La Ferme des possibles, à Stains

• L’opération d’habitat participatif Mascobado, à Montpellier

• Le Parc de la Senne à Schaerbeek, l’une des communes de Bruxelles-Capitale (mention du jury) (photo de l'équipe ci-dessus)

• Le Parc Nisso Pelossof, à Amiens

• Chronovélo, à Grenoble

• La promenade des berges de l’A6a, à Gentilly

• La reconversion d'un immeuble industriel en logements, boulevard Ornano, Paris 18e

• Une opération compacte de six logements dans le centre-bourg de Mauves-sur-Loire

• La nouvelle centralité autour du port de Colombiers

• La revalorisation du quartier du Hédas, à Pau

• L’éco-cœur de ville de Notre-Dame de Gravenchon

• La Promenade Sainte Catherine, à Bordeaux

• L’opération mixte Le Garance, Paris 20e

• L’ascenseur panoramique du Pfaffenthal, à Luxembourg

• La Fabrique du projet métropolitain de la Métropole Aix-Marseille-Provence (mention du jury)

• Le pont Beatus-Rhenanus entre Strasbourg et Kehl

• La grande promenade fluviale des quais rive gauche, à Rouen

• La Coulée verte du Grand Reims

• L’aménagement du site des Neuf écluses de Fonseranes, à Béziers

• L’initiative de réemploi Cycle Terre, à Sevran.

Cette année, deux catégories n’ont pas produit de lauréats : la "ville intelligente", catégorie dans laquelle le jury a estimé que les candidatures ne répondaient pas de manière suffisamment globale aux enjeux ; et la catégorie "renouvellement urbain des quartiers sensibles", qui a suscité très peu de candidatures.

Michèle Laruë-Charlus a été distinguée "personnalité de l’année 2018" à l’occasion de ces 3es Défis urbains. L’ancienne directrice générale de l'aménagement de la ville de Bordeaux et de Bordeaux Métropole, déléguée générale de la biennale Agora, est actuellement chef de la mission Bordeaux métropole 2050. Elle a donc été saluée pour son engagement dans les grands projets bordelais, mais aussi dans le partage de la culture urbaine.

Les Défis urbains sont organisés par le magazine Traits urbains et la lettre Urbapress (groupe Innovapresse). Ils récompensent "des réalisations d’initiative publique et/ou privée en faveur d’une ville durable, inclusive, accessible, partagée, innovante, connectée, équilibrée, confortable et économe, à différentes échelles".

La 3e édition des Défis urbains comprend 23 opérations lauréates, dans une ving­taine de catégories. Elles ont été présentées le 25 juin à Paris :

• La Fabrique citoyenne et poétique des Capu­cins, à Brest (mention du jury)

• L’initia­tive parti­ci­pa­tive 104 Barbus, à Auber­vil­liers

• La place est à nous, à Montreuil

• La Ferme des possibles, à Stains

• L’opération d’habi­tat parti­ci­pa­tif Masco­bado, à Mont­pel­lier

• Le Parc de la Senne à Schaer­beek, l’une des communes de Bruxelles-Capi­tale (mention du jury) (photo de l’équipe ci-dessus)

• Le Parc Nisso Pelos­sof, à Amiens

• Chro­novélo, à Grenoble

• La prome­nade des berges de l’A6a, à Gentilly

• La recon­ver­sion d’un immeuble indus­triel en loge­ments, boule­vard Ornano, Paris 18e

• Une opération compacte de six loge­ments dans le centre-bourg de Mauves-sur-Loire

• La nouvelle centra­lité autour du port de Colom­biers

• La reva­lo­ri­sa­tion du quar­tier du Hédas, à Pau

• L’éco-cœur de ville de Notre-Dame de Graven­chon

• La Prome­nade Sainte Cathe­rine, à Bordeaux

• L’opération mixte Le Garance, Paris 20e

• L’ascen­seur pano­ra­mique du Pfaf­fen­thal, à Luxem­bourg

• La Fabrique du projet métropo­li­tain de la Métropole Aix-Marseille-Provence (mention du jury)

• Le pont Beatus-Rhena­nus entre Stras­bourg et Kehl

• La grande prome­nade fluviale des quais rive gauche, à Rouen

• La Coulée verte du Grand Reims

• L’aménage­ment du site des Neuf écluses de Fonse­ranes, à Béziers

• L’initia­tive de réemploi Cycle Terre, à Sevran.

Cette année, deux catégories n’ont pas produit de lauréats : la « ville intel­li­gente », catégorie dans laquelle le jury a estimé que les candi­da­tures ne répondaient pas de manière suffi­sam­ment globale aux enjeux ; et la catégorie « renou­vel­le­ment urbain des quar­tiers sensibles », qui a suscité très peu de candi­da­tures.

Michèle Laruë-Char­lus a été distinguée « person­na­lité de l’année 2018 » à l’occa­sion de ces 3es Défis urbains. L’ancienne direc­trice générale de l’aménage­ment de la ville de Bordeaux et de Bordeaux Métropole, déléguée générale de la bien­nale Agora, est actuel­le­ment chef de la mission Bordeaux métropole 2050. Elle a donc été saluée pour son enga­ge­ment dans les grands projets borde­lais, mais aussi dans le partage de la culture urbaine.

Les Défis urbains sont orga­nisés par le maga­zine Traits urbains et la lettre Urba­press (groupe Inno­va­presse). Ils récompensent « des réalisa­tions d’initia­tive publique et/ou privée en faveur d’une ville durable, inclu­sive, acces­sible, partagée, inno­vante, connectée, équilibrée, confor­table et économe, à différentes échelles ».

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Si vous êtes abonné(e), merci de vous iden­ti­fier pour accéder à l’ar­ticle complet.

Pour en savoir plus sur les formules d’abon­ne­ments, cliquer ici.

Articles sélectionnés pour vous

UI Abonnement